La Grande Apostasie et une église de contrefaçon prévues dans le Nouveau Testament et dans la Prophétie catholique

Cet article contient le contenu utilisé des auteurs: Frère Peter Dimond et Frère Michael Dimond de Monastère de la Sainte Famille / www.la-foi.fr

Luc 18:8 : "Et pourtant le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?"

Dans l'Evangile, Notre Seigneur Jésus-Christ nous apprend que dans les derniers jours, la vraie foi ne se trouvera serait sur la terre. Il nous dit que «dans le lieu saint» lui-même, il y aura «l'abomination de la désolation» (Mt 24:15), et une déception si profonde que, s'il était possible, même les élus seraient séduits (Mt 24 : 24).

Matthieu 24:15 : " Quand donc vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie dans le lieu saint : que celui qui lit fasse attention ! "

Matthieu 24:24-25 :«Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes, et ils feront de grands prodiges et des miracles, autant que de tromper (si possible), même les élus. Voici, je l'ai dit à vous, à l'avance. "

2 Thess. 2, 3-5 : "Que personne ne vous séduise d'aucune manière, à moins que ne vienne une révolte [apostasie] d'abord, et l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élèvera au-dessus de tout ce qui qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, de sorte qu'il est assis dans le temple de Dieu, se proclamant comme s'il était Dieu. Ne vous souvenez-vous pas que, quand j'étais encore avec vous, je vous ai dit ces choses ? "

En 1903, le pape saint Pie X a pensé qu'il pourrait voir le début des maux qui arriveront entièrement dans les derniers jours.

Le pape saint Pie X, E Supremi (n° 5), 4 octobre 1903 : «... il y a de bonnes raisons de craindre que cette grande perversité peut être en quelque sorte un avant-goût, et peut-être le début de ces maux qui sont réservés aux derniers jours, et qu'il y a peut-être déjà dans le monde le «Fils de la Perdition » dont parle l'Apôtre (2 Thess 2, 3) ". 1

Le Nouveau Testament nous dit que cette tromperie va se passer au cœur des structures physiques de l'Eglise, dans le «Temple de Dieu» (2 Thess. 2, 4) et «dans le lieu saint» (Matthieu 24, 15). Cela arrivera parce que les gens n'ont pas reçu l'amour de la vérité (2 Thessaloniciens 2, 10).

Dans 2 Thessaloniciens 2, saint Paul parle des derniers jours caractérisés par une grande apostasie qui sera la pire jamais vue - encore pire que ce qui était connu dans la crise arienne du 4ème siècle, dans laquelle un prêtre authentiquement catholique pouvait à peine être trouvé.

Père William Jurgens : «À un moment donné dans l'histoire de l'Église, quelques années seulement avant qu'il [Nazianz] présente la prédication de Grégoire (380), peut-être que le nombre d'évêques catholiques en possésion de sièges, par opposition aux évêques ariens en possession de Sièges, n'a été pas plus de quelque chose entre 1% et 3% du total. La doctrine avait été déterminée par la popularité, aujourd'hui, nous devrions tous être ariens du Christ et les adversaires de l'Esprit ». 2

Père William Jurgens : « A l'époque de l'empereur Valens (4 e siècle), Basile était pratiquement le seul évêque orthodoxe dans tout l'Orient qui a réussi à conserver sa charge que l'on a vu ... Si cela n'a pas d'autre importance pour l'homme moderne, la connaissance de l'histoire de l'arianisme doit démontrer au moins que l'Eglise catholique ne tient pas compte de la popularité et du nombre dans l'élaboration et le maintien de la doctrine : du reste, nous devrions depuis longtemps avoir abandonner Basile et Hilary et Athanase et Liberius et Ossius et nous appeler d'après Arius. » 3

Saint Grégoire Nazianze (380), contre les ariens : «Où sont ceux qui nous insultent pour notre pauvreté et s'enorgueillissent de leurs richesses? Ceux qui définissent l'Eglise par le nombre et méprisent le petit troupeau ? " 4

Si la crise arienne - juste un prélude à la grande apostasie - était si étendue, l'ampleur de la grande apostasie prédite par Notre Seigneur et Saint-Paul sera-elle plus grande ?

Prophétie de Saint Nicolas de Flüe (1417-1487) : «L'Église sera punie parce que la majorité de ses membres, haut et bas, va devenir tellement pervertie. L'Eglise va sombrer plus profondément jusqu'à ce qu'elle enfin semblera enfin être éteinte, et la succession de Pierre et des autres Apôtres avoir expiré. Mais, après cela, elle sera victorieusement élevé aux yeux de tous ceux qui doutent. " 5

Saint Paul dit en outre que cette apostasie se traduira par un homme assis dans le temple de Dieu et «se proclamant comme s'il était Dieu.» Plus tard dans ce livre, nous prouverons que c'est exactement ce qui est arrivé par un homme assis à la basilique St Pierre déclarant que lui et tout le monde est Dieu.

Le père Herman Kramer était un prêtre catholique qui a passé 30 ans à étudier et écrire un livre sur l'Apocalypse. Dans son livre, il écrit ce qui suit au sujet de la prophétie de saint Paul concernant l'Antéchrist assis dans le Temple de Dieu.

"Saint Paul dit que l'Antichrist va «s'asseoir dans le temple de Dieu" ... Ce n'est pas l'ancien temple de Jérusalem, ni un temple construit par l'Antéchrist, comme certains l'ont pensé, car alors ce serait son propre temple ... ce temple est montré être une Eglise catholique, peut-être l'une des églises de Jérusalem ou Saint- Pierre de Rome, qui est la plus grande église du monde et elle est dans le plein sens «Le Temple de Dieu . " 6

Notez que Kramer dit que «le Temple de Dieu» se réfère probablement à la basilique Saint-Pierre de Rome.

Le pape Pie XI, Quinguagesimo ante (n° 30), 23 décembre 1929 : «... un si grand nombre d'entre eux est venu à la Basilique de Saint-Pierre pour le jubilé de l'indulgence que nous n'avons probablement jamais vu ce grand temple si bondé. » 7

L'Encyclopédie catholique dans l'article sur "Antichrist" indique que saint Bernard croit que l'Antéchrist serait un antipape :

"... St. Bernard parle dans le passage de l'antipape [comme la Bête de l'Apocalypse] ». 8

Bl. Joachim (d. 1202) : «Vers la fin du monde, l'Antichrist va renverser le pape et usurper son Siège." 9

Mais si l'on croit que l'Antéchrist sera un antipape, il a certainement été prophétisé que les forces de l'Antéchrist dépasseront Rome dans les derniers jours. Le 19 septembre 1846, Notre-Dame de La Salette a prophétisé que Rome perdrait la foi et deviendra le siège de l'Antéchrist dans les jours de l'apostasie finale de la seule vraie foi catholique.

eclipse-totale.gif

"L'Église sera éclipsée." Notre Dame de la Salette, 1846.

Notre-Dame de La Salette, 19 septembre 1846 : «Rome perdra la foi et deviendra le siège de l'Anti-Christ ... l'Eglise sera éclipsée."

Cette prophétie étonnante coïncide avec les prophéties de l'Ecriture Sainte (Apocalypse 17 et 18), qui nous informent que la ville aux sept collines (Rome) sera devenue une prostituée (une épouse de contrefaçon du Christ), qui commettra la fornication spirituelle (l'idolâtrie) et foulera le sang des saints (faux œcuménisme). La grande prostituée prophétisée dans la Bible n'est pas l'Église catholique, c'est une église catholique de contrefaçon, une apostate, une épouse bidon qui se pose dans les derniers jours pour tromper les catholiques et éclipser la véritable Église qui a été réduite à un vestige. Dans ce livre, nous présenterons la preuve indéniable, irréfutable, écrasante des motifs doctrinaux et des faits irréfutables que "l'Eglise" qui a surgi avec le Concile Vatican II (1962 -) n'est pas l'Église catholique, mais plutôt une massive et frauduleuse Contre - Eglise qui nie les enseignements fondamentaux de l'Eglise catholique.

Nous allons montrer que les hommes qui ont imposé cette nouvelle religion Vatican II et la nouvelle messe n'étaient pas catholiques du tout, mais des hérétiques manifestes qui prêchent une nouvelle religion.

En effet, les doutes sur l'authenticité du message de Notre-Dame de La Salette seront effacés par un examen attentif de la preuve dans ce livre. Entre autres choses, ce livre permettra de documenter que le Vatican enseigne maintenant que les Juifs sont parfaitement libres de ne pas croire en Jésus-Christ.

Cela peut en effrayer certains, mais c'est un fait. Sans même considérer toutes les autres apostasies dont nous parlerons dans ce livre, ce fait prouve que les paroles de Notre-Dame sont devenues réalité : Rome (pas l'Eglise catholique) a perdu la Foi (a cédé la place à une secte non-catholique de contrefaçon) et deviendra le siège de l'Antéchrist.

À la fin de 2001, la Commission biblique pontificale a publié un livre intitulé Le peuple juif et les Saintes Écritures dans la Bible chrétienne. L'ouvrage soutient que la poursuite de l'attente pour les Juifs du Messie est validée et justifiée par l'Ancien Testament . "L'espérance du Messie était justifiée dans l'Ancien Testament," a expliqué le porte-parole du pape Joaquin Navarro-Valls, «et si l'Ancien Testament conserve sa valeur, il se maintient comme une valeur aussi. Il dit que vous ne pouvez pas dire que les Juifs ont tort et que nous avons raison. "Interrogé par des journalistes si ses déclarations pourraient donner à penser que le Messie ne peut en effet être venu, Navarro-Valls a répondu :« Cela signifie qu'il serait erroné pour un catholique d'attendre le Messie, mais pas pour un Juif ". Cela signifie que le Vatican tient désormais que les Juifs sont parfaitement libres de rejeter le Christ, ce qui est l'enseignement des papes de Vatican II ".

Rome a perdu la foi et deviendra le siège de l'Antéchrist.

1 Jean 2, 22 : «Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Il est l'antichrist, qui nie le Père et le Fils ».

Mais comment est-ce arrivé et qu'ont les catholiques à faire à ce sujet ? Ce livre s'efforce de répondre à ces deux questions dans le détail.

__________________

Notes :

1 Les encycliques papales , par Claudia Carlen, Raleigh: la presse Pierian, 1990, Vol. 3 (1903-1939), p. 6.

2 William Jurgens, La Foi des Pères, Collegeville, MN: La Presse liturgique, Vol. 2, p.39.

3 William Jurgens, La Foi des Pères, Vol. 2, p. 3.

4 William Jurgens, La Foi des Pères , Vol. 2, p. 33.

5 Yves Dupont, catholique Prophecy par Yves Dupont, Rockford, IL: Livres Tan, 1973, p. 30.

6 Fr. Herman Kramer, The Book of Destiny , Tan Books, 1975, p. 321.

7 Les encycliques papales , Vol. 3 (1903-1939), p. 351.

8 L'Encyclopédie Catholique , Volume 1, "Antichrist", Robert Appleton Co. 1907, p.561.

9 Rev Culleton, Le règne de l'Antéchrist , Tan Books, 1974, p. 130.


La prière du Pape Léon XIII à St Michel - une prophétie sur l'avenir de l'apostasie à Rome

Le pape Léon XIII

Concile du Vatican, Dei Filius, chapitre 3, 1870 ex cathedra : "Car c'est à l'Eglise catholique seule que se réfèrent tous ces signes si nombreux et si admirables disposés par Dieu pour faire apparaître avec évidence la crédibilité de la foi chrétienne. Bien plus, l'Eglise, à cause de son admirable propagation, de son éminente sainteté et de son inépuisable fécondité en tout bien, à cause aussi de son unité catholique et de son invincible fermeté, est par elle-même un grand et perpétuel motif de crédibilité et un témoignage irréfutable de sa mission divine".

Le texte de l'exorcisme de Léon XIII a prédit précisement ce qui se passe aujourd'hui (en gras) : l'Abomination sur le Siège de Pierre.

Les "portes de l'enfer" désignent les langues des hérétiques :

Pape Vigile, Concile de Constantinople, 553 : «... nous devons garder à l'esprit ce qui a été promis à propos de la sainte Église, et celui qui dit que les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle (par celles-ci nous comprenons les langues mortifères des hérétiques) ... »

Début de l'exorcisme de Léon XIII

Texte Français :

TRES GLORIEUX PRINCE DE L'ARMEE CELESTE, Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat et la lutte qui est la nôtre contre les principautés et les puissances, contre les souverains de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs (Ep 6, 10-12). Venez en aide aux hommes que Dieu a crées incorruptibles et faits à Son Image et ressemblance, et rachetés à si haut prix de la tyrannie du diable (Sg 2,23; 1 Co 6, 20).

Combattez aujourd'hui, avec l'armée des Anges bienheureux, les combats du Seigneur, comme vous avez combattu jadis contre le chef de l'orgueil Lucifer et ses anges rebelles, et ils n'eurent pas le dessus, et on ne trouva plus leur place dans le Ciel. Mais il fut jeté, ce grand dragon, l'antique serpent, celui qu'on appelle le diable et Satan, celui qui égare el monde entier : et il fut jeté sur la terre, et ses anges furent jetés avec lui. (Ap 12, 8-9).

Voilà que cet antique ennemi et homicide (Jn 8, 44) s'est dressé avec véhémence. Déguisé en ange de lumière (2 Co 11, 14), avec toute la horde des mauvais esprits, il parcourt et envahit la terre profondément, afin d'y effacer le Nom de Dieu et de Son Christ, et de voler, tuer et perdre de la mort éternelle les âmes destinées à la couronne de la gloire éternelle. Le poison de sa malice, comme un fleuve répugnant, le dragon malfaisant le fait couler dans des hommes à l'esprit dépravé et au coeur corrompu; esprit de mensonge, d'impiété et de blasphème; et souffle mortel de la luxure et de tous les vices et iniquités.

L'Eglise, épouse de l'Agneau immaculé, des ennemis très rusés l'ont saturée d'amertume et abreuvée d'absinthe; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'Elle a de plus précieux. Là où a été établi le siège du bienheureux Pierre et la Chaire de Vérité pour la lumière des nations, là ils ont posé le trône de l'abomination de leur impiété, de sorte qu'en frappant le pasteur, ils puissent aussi disperser le troupeau. (Léon XIII, Lettre encyclique : Humanum genus du 20 Avril 1884, page 217).

SOYEZ DONC LA, CHEF INVINCIBLE, auprès du peuple de Dieu, contre les assauts des forces spirituelles du mal, et donnez-lui la victoire ! C'est vous que la sainte Eglise vénère comme son gardien et son patron; vous qu'Elle se fait gloire d'avoir comme défenseur contre les puissances criminelles de la terre et de l'enfer; c'est à vous que le Seigneur a confié les âmes des rachetés pour les introduire dans la céleste félicité.

Conjurez le Dieu de Paix d'écraser Satan sous nos pieds, afin qu'il ne puisse plus retenir les hommes dans ses chaînes, ni nuire à l'Eglise. Présentez au Très Haut nos prières, afin que, bien vite, nous préviennent les miséricordes du Seigneur (Ps 78, 8), et que vous saisissiez vous-même le dragon, l'antique serpent, qui est le diable et Satan, et que vous le jetiez enchaîné dans l'abîme, en sorte qu'il ne puisse plus jamais séduire les nations (Ap 20).

C'est pourquoi, comptant sur votre main forte et votre protection [pour les prêtres : et appuyé sur l'autorité sacrée de notre ministère], nous entreprenons avec confiance et sûreté, au Nom de Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur, de repousser les attaques et les ruses du démon.

.../...

NOUS T'EXORCISONS, esprit immonde, qui que tu sois : puissance satanique, invasion de l'ennemi infernal, légion, réunion ou secte diabolique, au Nom et par la Puissance de Notre-Seigneur † Jésus-Christ, sois arraché et chassé de l'Eglise de Dieu .../...

Lui qui a bâti son Eglise sur la pierre solide, et promis que les portes de l'enfer ne prévaudront jamais contre Elle, voulant demeurer avec Elle tous les jours jusqu'à la consommation des siècles (Mt 28, 20).../...

.../... cesse de tromper les humaines créatures et de leur verser le poison de la damnation éternelle; cesse de nuire à l'Eglise et de mettre des entraves à sa liberté. Va-t'en Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes.

Texte Latin :

Princeps gloriosissime cœlestis militiæ, sancte Michael Archangele, defende nos in prœlio et colluctatione, quæ nobis est adversus principes et potestates, adversus mundi rectores tenebrarum harum, contra spiritualia nequitiæ, in cœlestibus (Ephes. VI, 12). Veni in auxilium hominum ; quos Deus creavit inexterminabiles, et ad imaginem similitudinis suæ fecit, et a tyrannide diaboli emit pretio magno (Sap. II, 23 - I Cor. VI, 20).

Prœliare hodie cum beatorum angelorum exercitu prœlia Domini, sicut pugnasti olim contra ducem superbiæ luciferum et angelos ejus apostaticos ; et non valuerunt, neque locus inventus est eorum amplius in cœlo. Sed projectus est draco ille magnus, serpens antiquus, qui vocatur diabolus et satanas, qui seducit universum orbem ; et projectus est in terram, et angeli ejus cum illo missi sunt (Apoc. XII, 8-9).

En antiquus inimicus et homicida vehementer erectus est. Transfiguratus in angelum lucis, cum tota malignorum spirituum caterva, late circuit et invadit terram, ut in ea deleat nomen Dei et Christi ejus, animasque ad æterna gloriæ coronam destinatas furetur, mactet ac perdat in sempiternum interitum. Virus nequitiæ suæ, tamquam flumen immundissimum, draco maleficus transfundit in homines depravatos mente et corruptos corde ; spiritum mendacii, impietatis et blasphemiæ ; halitumque mortiferum luxuriæ, vitiorum omnium et iniquitatum.

Ecclesiam, Agni immaculati sponsam, vaferrimi hostes repleverunt amaritudinibus, inebriarunt absinthio ; ad omnia desiderabilia ejus, impias miserunt manus. Ubi sedes beatissimi Petri et Cathedra veritatis ad lucem gentium constituta est, ibi thronum posuerunt abominationis impietatis suæ ; ut percusso pastore, et gregem disperdere valeant.

Adesto, itaque, Dux invictissime, populo Dei contra irrumpentes spiritales nequitias, et fac victoriam. Te custodem et patronum sancta veneratur Ecclesia ; te gloriatur defensorem adversus terrestrium et infernorum nefarias potestates ; tibi tradidit Dominus animas redemptorum in superna felicitate locandas.

Deprecare Deum pacis, ut conterat satanam sub pedibus nostris, ne ultra valeat captivos tenere homines, et Ecclesiæ nocere. Offer nostras preces in conspectu Altissimi, ut cito anticipent nos misericordiæ Domini (Ps.LXXVIII, 8), et apprehendas draconem serpentem antiquum, qui est diabolus et satanas, ac ligatus mittas in abyssum, ut non seducat amplius gentes (Apoc. XX, 3).

Hinc tuo confisi præsidio ac tutela, sacra Sanctæ Matris Ecclesiæ auctoritate, ad infestationes diabolicæ fraudis repellendas in nomine Jesus-Christi Dei et Domini nostri fidentes et securi aggredimur.

.../...

Exorcizamus te, omnis immunde spiritus, omnis satanica potestas, omnis incursio infernalis adversarii, omnis legio, omnis congregatio et secta diabolica, in nomine et virtute Domini nostri Jesu † Christi, eradicare et effugare a Dei Ecclesia.../...

.../... qui Ecclesiam suam edificavit supra firmam petram, et portas inferi adversus eam numquam esse prævalituras edixit, cum ea ipse permansurus omnibus diebus usque ad consummationem sæculi (Math. XXVIII, 20).../...

.../... Cessa decipere humanas creaturas, eisque æternæ perditionis venenum propinare : desine Ecclesiæ nocere et ejus libertati laqueos injicere. Vade satana, inventor et magister omnis falIaciæ, hostis humanæ salutis.

La prière à saint Michel Archange du pape Léon XIII est prophétique. Composée il y a plus de 100 ans, puis supprimée, l'original de la Prière à Saint-Michel du pape Léon XIII est une prière très intéressante et controversée relative à la situation actuelle dans laquelle la véritable Eglise catholique se trouve. Le 25 Septembre 1888 (les sources modernistes parlent du 13 octobre 1884), après sa messe du matin, le pape Léon XIII fut traumatisé au point qu'il s'est effondré. Les personnes présentes pensaient qu'il était mort. Après être revenu à la conscience, le pape a décrit une conversation effroyable qu'il avait entendu en provenance du tabernacle. La conversation se composait de deux voix - deux voix que le pape Léon XIII a clairement compris pour être la voix de Jésus-Christ et celle du diable. Le diable s'est vanté qu'il pourrait détruire l'Église, s'il lui était accordé 75 années pour mener à bien son plan (ou 100 ans selon certains témoignages). Le diable a également demandé l'autorisation d' «une plus grande influence sur ceux qui vont se donner à mon service» ; aux demandes du diable, Notre Seigneur aurait répondu : "vous aurez le temps et la puissance."

Note 1 conj ant ch delassus

Secoué profondément par ce qu'il avait entendu, le pape Léon XIII composa comme suit la Prière à Saint-Michel (qui est aussi une prophétie) et a ordonné de la réciter après toutes les messes comme une protection pour l'Eglise contre les attaques de l'enfer. Ce qui suit est la prière (à noter en particulier les parties en gras), suivie par certains de nos commentaires. La prière a été prise à partir de la Raccolta 1930, Benziger Bros, pp 314-315. La Raccolta est une collection imprimaturée du fonctionnaire et prières indulgenciées de l'Église catholique.

Prière à Saint Michel :

«Très glorieux prince de la milice céleste, saint Michel Archange, défendez-nous dans la lutte et le combat que nous devons affronter contre les principes et les puissances qui ourdissent dans ce monde de ténèbres, contre tous les esprits pervers "qui errent dans l'atmosphère " (Eph. VI, 12). Venez en aide aux hommes que Dieu avait créés vierges de toute errance, "forgés à l'image de sa propre nature" (Sag. II, 23), et rachetés "à si grand prix"(I Cor. VI, 20) de la tyrannie exercée par le démon.

Maintenant encore, vous-même saint Michel et toute l'armée des Anges bienheureux, combattez le combat du Seigneur, tout comme antan, vous avez lutté contre Lucifer, le choryphée de la superbe, et contre ses anges apostats. "Et voici, ils ne purent vaincre, et leur lieu même ne se trouva plus dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, l'antique serpent, celui qui est appelé le diable ou Satan, le séducteur du monde entier, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui" (Apoc. XII, 8-9)

Or, voici que cet antique ennemi, "homicide dès le principe" (Jn. VIII, 44), s'est dressé avec véhémence, "déguisé en ange de lumière" (II Cor. XI, 14), ayant pour escorte la horde des esprits pervers, c'est en tout sens qu'il parcourt la terre, et partout s'y insère : en vue d'y abolir le nom de Dieu et de Son Christ, en vue de dérober, de faire périr et de perdre dans la damnation sans fin, les âmes que devait couronner la gloire éternelle. Le dragon maléfique transfuse, dans les hommes mentalement dépravés et corrompus par le cœur, un flot d'abjection : le virus de sa malice, l'esprit de mensonge, d'impiété et de blasphème, le souffle mortel du vice, de la luxure et de l'iniquité universalisée.

L'Eglise, épouse de l'Agneau Immaculé, la voici saturée d'amertume et abreuvée de poison, par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l'impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé. O saint Michel, chef invincible, rendez-vous donc présent au peuple de Dieu qui est aux prises avec l'esprit d'iniquité, donnez-lui la victoire et faites le triompher.

La Sainte Eglise vous vénère comme étant son Gardien et son Protecteur ; elle vous rend gloire comme étant son Défenseur contre toutes les puissances nuisibles, sur terre et dans les enfers ; à vous le Seigneur a confié de conduire les âmes des rachetés dans le lieu de la suprême félicité. Priez le Dieu de la Paix qu'Il écrase Satan sous nos pieds, afin qu'il ne puisse plus, ni retenir les hommes captifs, ni nuire à l'Eglise. Offrez nos prières en présence du Très-Haut, afin que "surviennent en nous au plus vite les miséricordes du Seigneur" (Ps. LXXVIII, 8), et que vous saisissiez le dragon, l'antique serpent qui est le diable ou Satan, et que, lié dans l'abîme, il ne séduise plus les nations" (Apoc. XX, 3)

Ainsi nous fiant à votre protection et à votre patronage, de par l'autorité sacrée de notre mère la Sainte Eglise, c'est en toute confiance que nous entreprenons de refouler, au nom de Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur, les infestations de l'astuce diabolique.

V. Voici la Croix du Seigneur, fuyez, puissances ennemies.

R. Il a vaincu le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David.

V. Que votre miséricorde, Seigneur, soit sur nous.

R. Selon la mesure même où nous espérons en Vous.

V. Seigneur, exaucez ma prière.

R. Et que mon cri monte jusqu'à Vous.

Oraison.

Dieu et Père de Notre Seigneur Jésus Christ, nous invoquons Votre Saint Nom ; et, suppliants, nous réclamons très instamment Votre clémence, par l'intercession de la Vierge immaculée, Mère de Dieu, de saint Michel Archange, de saint Joseph, époux de Marie, des saints Apôtres Pierre et Paul et de tous les Saints, daignez nous octroyer secours contre Satan et tous les autres esprits impurs, qui parcourent le monde en vue de nuire au genre humain et de perdre les âmes. Amen. »

Comme celui qui lit la prière (surtout la partie en gras) peut le voir, le pape Léon XIII semblait prévoir et prédire la grande apostasie, et il semblait cerner que cette apostasie serait dirigée à partir de Rome - Rome qui seul est « le lieu saint lui-même, a été mis en place le Siège de saint Pierre et la chaire de la Vérité pour la lumière du monde. " Le pape Léon XIII prévoyait que cet endroit (la Cité du Vatican à Rome), où avait été mis en place le Siège de Pierre par le premier pape, saint Pierre lui-même, deviendrait le trône de l'impiété abominable de Satan, avec la « conception inique que lorsque le pasteur (le vrai pape) a été frappé, les brebis (les fidèles catholiques) peuvent être dispersés. » Il s'agit des paroles du Pape Léon XIII.

Le pape Léon XIII n'a pas prédit la défection de l'Église catholique (ce qui est impossible, car les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre l'Eglise [Mt. 16]), ni la défection de la Chaire de Pierre (qui est aussi impossible), mais il prédisait la mise en œuvre d'un apostat, une religion catholique de contrefaçon de Rome, où «le pasteur» (le vrai pape) est remplacé par un antipape usurpateur (comme cela s'est produit à des moments de l'histoire de l'Église), avec la conception inique que "les brebis se dispersent."

La prière du pape Léon XIII prévoyait également que les impurs apostats de Satan poseront les mains impies " sur les biens les plus sacrés de l'Église ". Quels sont les biens les plus sacrés de l'Église ? Les biens les plus sacrés de l'Église sont ces choses que le Christ lui a confié : à savoir, le dépôt de la foi (avec l'ensemble de ses dogmes) et les sept sacrements institués par Notre-Seigneur Jésus-Christ Lui-même. Par conséquent, la prière du Pape Léon prédit la tentative de destruction du dépôt de la foi avec Vatican II et les nouveaux rites sacramentaux de l'Eglise Vatican II. Les deux d'entre eux seront couverts en détail dans ce livre. Nous allons voir que Paul VI est l'imposition des mains impies sur les sept rites sacramentaux de l'Eglise à compter d'Avril 1969, qui a produit une nouvelle messe invalide, un nouveau rite invalide de l'ordination, et les rites gravement douteux de confirmation et d'extrême-onction, et a rempli la prédiction du pape Léon à la lettre.

En 1934, l'impression de la prière du pape Léon (ci-dessus) a été changée sans explication. L'expression clé se référant à l'apostasie à Rome (le lieu saint, où le Siège de Pierre qui a été mis en place pour la lumière du monde) a été supprimé. Vers la même époque, l'utilisation de la Prière à Saint-Michel du pape Léon XIII après chaque Messe basse a été remplacé par une prière courte, la désormais célèbre prière à saint Michel abrégée. Cette prière se déroule comme suit :

"Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat, soyez notre protection contre la méchanceté et les embûches du démon; Que Dieu lui commande, nous vous en supplions, et vous, ô prince de la milice céleste, par la puissance de Dieu, plongez dans l'enfer Satan et les autres esprits mauvais qui errent à travers le monde pour la perte des âmes. Amen. "

(Cette prière continua à être récitée jusqu'au 29 septembre 1964, quand l'instruction Inter oecumenici (n° 48, § j.) décréta «...Les prières Léoniennes sont supprimées...».

Il n'y a rien de mal avec cette prière à saint Michel, en fait, elle est très bonne et efficace. Cependant, le fait est que ce n'est plus la prière à saint Michel que le pape Léon XIII avait composé. La prière courte était, de l'avis de beaucoup, promue comme un substitut, afin que les fidèles ne soient pas au courant du contenu incroyable de la plus longue prière, décrite ci-dessus. Si la plus grande Prière à Saint-Michel avait été récitée à la fin de chaque messe basse et pas supprimée en 1934, combien de millions auraient eu une résistance quand ils ont rencontré la nouvelle religion post-Vatican II, tentative que nous couvrirons dans ce livre? Combien auraient vu à le démantèlement systématique de la foi catholique traditionnelle après le Concile Vatican II ?

La prière à saint Michel plus longue du pape Léon XIII s'intègre aussi parfaitement avec l'apparence et la prédiction célèbre de Notre-Dame de La Salette en 1846 :

« Rome perdra la foi et deviendra le siège de l'Antéchrist ... l'Eglise sera éclipsée».

Les mots du Pape Léon suggèrent que l'Antéchrist lui-même, ou au moins les forces de l'Antéchrist, vont mettre en place leur siège à Rome :

"Dans le lieu saint lui-même, où a été mis en place le siège de saint Pierre ... ils ont soulevé le trône de leur impiété abominable ... "

Une autre photo de Jean-Paul II à son service de prière interreligieuse à Assise 1986, Italie - chose totalement condamnée par l'Eglise catholique

Dans la vision du Pape Léon XIII, le diable a dit qu'il avait besoin de 75 à 100 ans. 75 ans à partir de 1888 c'est 1963 ; 100 ans, c'est 1988. Quelle coïncidence : le 25 Janvier 1959, l'antipape Jean 23 convoqua publiquement le Concile Vatican 2, qui commença le 11 octobre 1962 (sous l'antipape Jean 23) et se termina le 8 décembre 1965 sous l'antipape Paul 6.

Après la vision, le Pape Léon XIII a immédiatement écrit la Prière à saint Michel pour nous aider à surmonter le plan du diable. Il a demandé qu'elle soit dite après chaque messe basse. Un des premiers changements depuis Vatican 2 fut la suppression des prières du pape Léon XIII qui comprenaient la prière à saint Michel. Ces prières ont été éliminées en 1964, le 76ème anniversaire des 75-100 années nécessaires au démon pour détruire l'Église catholique. C'est justement le temps où il faut dire particulièrement la prière, non pas la supprimer. En 1968, à Pâques, l'antipape Paul 6 détruisait la Messe et l'ordre 1969 avec le Novus ordo. En 1974, il rendait la nouvelle "messe" obligatoire qui interdisait la Messe traditionnelle. En 1985, la 97ème année, sous Jean-Paul 2, Joseph Ratzinger, futur antipape Benoit 16, a interdit de dire l'exorcisme donné pour les fidèles sur ordre du Pape Léon XIII. En 1986, la 98ème année après 1888, l'antipape Jean-Paul 2 réalisa l'apostasie d'Assise. La 100ème année est 1988 quand l'antipape Jean-Paul 2 a laissé le diable développer une église qui se dit catholique, mais qui ne l'est pas. Le diable a tordu et déformé les enseignements de l'Église tant et si bien qu'il y a vraiment une église flambant neuf, un nouvel ordre (Novus Ordo) et la véritable Église est réduite à une simple poignée de ce qu'elle était autrefois, mais elle survivra :

"...tu es Pierre, et sur ​​cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle". Matt. 16, 18.

"Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la consommation du monde." Matt. 28, 20.


Articles connexes importants :

Populaire
http://www.prophecyfilm.com/french/
Livres et videos gratuits
FREE DVDs & VIDEOS
WATCH & DOWNLOAD ALL OUR DVDs & VIDEOS FOR FREE!